Festival International du chamanisme : j’ai fait un rêve…

festival-international-chamanisme

Désolée, pardon, merci, je t’aime

De retour depuis quelques jours du Festival International du chamanisme, ces quatre mots forts, je tenais à les distribuer, les offrir à qui de droit.

Désolée, pardon, à toutes les personnes qui suivent {Béat}titudes. Non, je n’ai rien posté la semaine dernière mais la foudre s’est abattue sur mon petit village, me privant depuis neuf jours, des moyens modernes de communiquer avec vous. Surtout, surtout, je tenais d’avance à m’excuser car je vous avais promis des interviews relatives au Festival International du chamanisme mais il n’en sera rien. J’avais bien emporté avec moi caméscope et dictaphone mais ils sont restés cachés, bien à l’abri dans la yourte.

Lorsque je suis arrivée à Genac le premier jour, j’ai immédiatement senti un appel à vivre pleinement ces trois jours, de l’intérieur, corps et âme investis, et non de l’extérieur, regard objectif et mental en action. J’ai croisé presque simultanément un photographe puis un reporter, tous deux en quête de sujets, de personnalités à interviewer. Je me suis sentie étrangère à leur mission. Je n’étais pas là pour cela. Alors, j’ai écouté ma petite voix intérieure qui me disait : « Ne regarde pas, vis. Ne questionne pas, attends les réponses. Ne sois pas spectatrice, deviens actrice. Ne demande pas, reçois. Sois, ressens, reçois, guéris, remercie, aime. »

Et j’ai vécu… un voyage formidable.

Sur cette terre pleine d’énergie, située non loin d’un site gallo-romain, parmi 2500 personnes portées par une même envie de voir le monde changer, au milieu de 130 chamanes guérisseurs, artistes et scientifiques venus des quatre coins du monde (Mali, Congo, Maroc, Russie, Mongolie, Amazonie, Pérou, Mexique, Canada, Etats-Unis, Australie…), plus que regarder, j’ai donc fait l’expérience… de rencontres formidables, d’échanges extraordinaires, d’émotions débordantes, de fou rires mémorables.

J’ai ressenti… beaucoup de paix, de bienveillance, de tolérance et d’amour, énormément d’amour et je vous assure que, oui, la Vérité, la solution, le remède à tous nos maux est bien là, dans l’Amour, qui manque tant à nos vies, à nos échanges, à nos comportements. La cérémonie d’ouverture du vendredi 28 avril fut un délicieux bouleversement. Voir ces hommes et ces femmes, si différents dans leurs couleurs de peau, leurs cultures, s’étreindre avec tant de tendresse, d’amour, de respect, les yeux brillants de bonheur de se retrouver ou de se rencontrer pour la première fois, m’a fait fondre en larmes. Je voyais là, à quelques mètres de moi, la possibilité d’un monde meilleur. Ces individus, en apparence si dissemblables, réunis dans ce microcosme intemporel chamanique, ont en commun l’essentiel : l’Amour de l’autre, de tous et du Grand Tout, le respect de chacun et de la planète qu’ils appellent tous, dans des langues différentes, la Terre Mère, la volonté de protéger l’eau, les forêts, les plantes médecines, les minerais… cette nature que tous respectent et vénèrent.

Sans rien demander, j’ai reçu des réponses, comme des fleurs en plein coeur.  J’ai vécu des soins que je suis encore et pour longtemps en train d’intégrer, digérer, assimiler. Ils sont nombreux, je les ai tous vécu comme de grands moments.

A travers une cérémonie Toltèque menée par Ulises, chaman mexicain, j’ai brûlé mes peurs afin de construire un meilleur projet de vie et réaliser mes rêves. Avec Elima Ngando, congolais, porteur des traditions et de la sagesse africaine, j’ai créé, à travers une danse d’ancrage, un équilibre entre mon masculin et mon féminin sacré. L’un n’est rien sans l’autre. Le masculin sacré pense les projets, le féminin sacré les met au monde. Si ces deux là ne s’entendent pas, rien ne se met en place dans notre vie. J’ai découvert mon plan d’incarnation grâce à une technique française qui allie pratiques ancestrales et connaissances scientifiques actuelles. Je vous parlerai d’ailleurs prochainement du créateur de ce procédé, Didier Rauzy, Déo Celte, guérisseur, diplômé de médecine chinoise, naturopathe et bio-énergéticien. J’ai assisté à une cérémonie de guérison collective, dirigée par la grande chaman de tradition sibérienne, Véra Sazhina. Je l’ai vue savoir instantanément d’où venait le problème de certaines personnes qui recevaient un soin particulier. J’ai vu des gens en souffrance repartir avec le sourire. Je suis allée à la recherche de mon chant médecine avec Mélissa Gérard, initiée à la sagesse ancestrale celte. Enveloppée par la chaleur et la bienveillance de Waimaania et Ojasvin, formidable couple néo-zélandais amoureux et solaire, j’ai eu l’honneur d’exécuter l’introduction du haka de guérison de la grand-mère et d’apprendre une méditation d’ancrage Maori. Sur le site sacré, les différentes délégations se côtoient. D’autres cérémonies de guérison collective se déroulaient donc juste à côté de nous. L’énergie n’a pas de frontière et traversait à loisir nos différents cercles. Ainsi, ai-je indirectement bénéficié des soins de chamans mongols, japonais, africains, mexicains…

J’ai reçu, j’ai guéri. J’ai remercié et j’ai aimé.

J’aimerais dire MERCI aux chamanes présents d’avoir fait le déplacement, de nous avoir fait partager leurs traditions ancestrales, de nous avoir offert un peu de leur magie guérisseuse. MERCI à Patrick Dacquay, créateur du festival en France, d’avoir fait de son rêve un peu fou, une réalité depuis 10 ans. MERCI à l’aTIPIque d’avoir organisé le voyage, d’avoir tant partagé avec nous durant ces quatre folles journées, ces trois soirées pleines d’échanges et ces trois nuits glaciales qui ne nous ont pas empêchés de nous réveiller le cœur chaud, des éclats de rire plein la bouche comme des rayons de soleil. A vous toutes et tous qui avez partagé ce voyage avec moi, je voulais vous dire : JE VOUS AIME !

Si vous souhaitez avoir un aperçu en images de ce qui s’est passé à Genac, vous pouvez aller visiter le site du festival. Mais sachez bien que cela ne retranscrit en rien, toute la beauté des rencontres, la vibration d’amour, l’atmosphère paisible et chaleureuse, la magie des instants sacrés, l’immense énergie positive et créatrice qui émane du lieu et des gens. Je vous encourage donc vivement à vivre le prochain festival qui aura lieu en 2018.

Sans attendre une année, si vous souhaitez être submergés par de belles émotions, pleurer, rire, chanter, danser, vibrer et guérir. Si vous voulez vous reconnecter à l’Amour, à votre être sacré, à la terre mère, permettez-vous de redécouvrir ces traditions ancestrales qui furent aussi très vivaces sur notre sol français, avant que les religions et la science ne viennent tenter de les enterrer. Le chamanisme a survécu. Les chamans ne sont jamais bien loin de chez nous. Votre âme n’a pas oublié, elle, la coexistence de notre monde avec celui de l’invisible, imprévisible et passionnant.

Je fais un rêve à mon tour, celui de tous les chamans, hommes et femmes médecine, guérisseurs, Mudangs, Gnaouas, Curanderos, celui de Paul Corriveau et Philippe Bobola qui oeuvrent actuellement dans ce sens : voir prochainement toutes les sagesses, médecines et traditions ancestrales, inscrites au patrimoine immatériel de l’Humanité afin qu’elles survivent et soient désormais protégées des oppresseurs.

Comme l’a dit Vera Sazhina : « Le chamanisme ne mourra jamais. »

www.festival-chamanisme.com

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Et tu trouveras le trésor qui dort en toi

laurent-gounelle

Dans son nouveau roman, Laurent Gounelle nous entraîne dans l’univers passionnant de la spiritualité. A travers une plongée dans différentes religions et courants de pensée, on découvre une vérité universelle qui semble pouvoir aider l’homme à s’élever, à vivre intensément et véritablement sa vie et à trouver la joie de manière durable.

L’histoire

Tout commence le jour où Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d’enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles qui le suivent. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l’aider à sa manière.

Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, Alice va découvrir une vérité universelle particulièrement troublante. Une vérité concernant l’homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles…

Renouer avec la spiritualité

En France, il y a 2 siècles, les hommes ont tourné le dos à la religion. Il était alors essentiel à l’époque de se libérer de l’emprise que les religieux et la doctrine chrétienne avaient sur l’ensemble de la population, du carcan dans lequel étaient emprisonnées les vies de chacun. Malheureusement, en se détachant de la religion, les hommes se sont aussi coupés de la spiritualité et se sont mis à vivre à un niveau essentiellement matériel. Ils se sont alors attachés à des valeurs liées à la réussite, au pouvoir, à l’argent, aux plaisirs sensoriels. Ils se sont ainsi installés dans une existence assez vide de sens en entrant dans l’ère de l’AVOIR, en oubliant d’ETRE.

Que répondriez-vous si l’on vous demandait : QUI ETES-VOUS ? Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La voie du chamane: manuel de pouvoir et de guérison

la-voie-du-chamane

Vous vous sentez attiré par le chamanisme, vous vous laisseriez bien tenter par un voyage au-delà de la conscience mais cela vous fait encore un peu peur ? A travers son ouvrage, La voie du chamane, Michael Harner, vous aide à comprendre et à pratiquer la transe chamanique sans utilisation de plantes rituelles.

Michael Harner est anthropologue. Il a d’ailleurs enseigné l’anthropologie à l’université de Californie, Berkeley ainsi qu’à Columbia et à Yale et fut titulaire de la chaire d’anthropologie de la New York Academy of Sciences. C’est dans le cadre de ses recherches que le jeune homme commence à s’intéresser aux pratiques chamaniques. Dès la fin des années 1950, il étudie et pratique le chamanisme chez des peuples autochtones du monde entier. Il  découvre alors que les techniques utilisées partout sur Terre ont la même racine… Il décide de mettre au point une méthode simple, afin que chaque individu qui le souhaite, puisse faire l’expérience du chamanisme, atteindre un état de conscience modifié sans utilisation d’Ayahuasca ou autre plante rituelle. C’est entre autre, ce que vous raconte La voie du chamane.

La voie du chamane passe par l’expérience

En 1956 et 1957, il part sur les pentes orientales des Andes équatoriales, chez les indiens Jivaro. Puis en 1960 et 1961, il entreprend une expédition en Amazonie Péruvienne afin d’étudier la culture des indiens Conibo. Le récit des aventures de Michael Harner dans ces villages isolés est passionnant et souvent teinté d’humour. Les chamanes rencontrés, plutôt que raconter le chamanisme, préfèrent initier le jeune américain. Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

aurathérapie: j’ai testé!

auratherapie-jai-teste

Je n’ai rien dit de moi à Nelly avant le soin d’ aurathérapie. Je ne voulais pas l’influencer et surtout, j’avais envie qu’elle me surprenne. Elle ne savait donc pas qu’une douleur au genou gauche, persistante depuis quelques semaines, m’avait empêchée de dormir la nuit précédente. Elle ignorait qu’une chute de vélo à 18 ans avait sensibilisé mon tibia droit, que j’avais subi une opération du col de l’utérus et que j’ai souvent mal entre les omoplates.

Pendant le soin qui dure environ 40 min, je souhaite garder les yeux ouverts pour voir comment ça se passe. Je la regarde officier. Un enchaînement de mouvements parfaitement chorégraphié. Je ne sens rien de particulier. Je comprends vite que ma démarche est inutile, tout se passe sur le plan subtil. Je décide donc d’arrêter d’être dans l’observation pour réellement vivre l’expérience.

La musique, la chaleur du poêle font rapidement leur effet. Je suis hyper détendue. Jusqu’ici Nelly bougeait ses mains au-dessus et autour de moi, sans qu’il y ait le moindre contact. Le soin avance et, à travers les vêtements, elle appuie doucement sur des points du corps. Un procédé qui finit de me relaxer totalement. C’est très agréable. Elle m’invite à m’asseoir afin de terminer la séance par le dos. La tête me tourne un peu et je me sens légèrement vaseuse. Je prends le temps de recouvrer mes esprits (c’est que l’ interview de Nelly sur l’ aurathérapie m’attend après ça !)

Un diagnostic bluffant

Confortablement installée dans son canapé, thé en mains, je lui demande de me relater mon check up « aurathérapeutique ». Je ne vais pas être déçue… Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Aurathérapie® : l’art de réparer les auras

auratherapie-blog-beattitudes

Nelly Ocquidant est magnétiseur aurathérapeute. Ce magnétisme dans les mains, elle l’a depuis toujours mais il lui manquait le mode d’emploi pour s’en servir. Elle a décidé de se former à l’ Aurathérapie et nous parle aujourd’hui de cette méthode surprenante, de ses atouts et de ses bienfaits.

En quoi consiste l’ aurathérapie ?

L’aura est un rayonnement extérieur qui provient de nos corps énergétiques intérieurs, imbriqués dans le corps physique, à la manière des poupées gigognes. De la même façon qu’il y a plusieurs corps énergétiques (corps éthérique, émotionnel, mental…), il y a plusieurs auras. Suite à différentes difficultés d’ordre physique, psychologique, émotionnel, les auras peuvent se déplacer, se déchirer, se perforer, ce qui provoque une grande perte d’énergie et, potentiellement, au bout d’un certain temps, un mal-être, des malaises, des douleurs aussi bien physiques que psychiques.

Pour quelles raisons peut-on avoir recours à l’ aurathérapie ?

Dés que l’on ressent une forme de mal-être, que l’on se sent un peu perdu et qu’on ne sait plus très bien dans quelle direction aller, que ce soit au niveau sentimental ou professionnel. Ce peut être aussi, tout simplement, pour une douleur inexpliquée qui n’a pas véritablement de cause médicale mais qui persiste. Des insomnies. L’ aurathérapie pourra aider la personne si son problème est lié à des mémoires, des fuites d’énergies, des auras malmenées. On peut également venir sans qu’il y ait un problème particulier, juste pour faire un rééquilibrage énergétique. La prévention existe aussi en aurathérapie. Tout le monde est concerné car on a tous des choses à nettoyer.

Quels sont les atouts et les bienfaits de cette méthode ?

L’ aurathérapie permet de travailler sur toute la mémoire personnelle. Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Médium guérisseur: rencontre avec Annabelle de Villedieu

Depuis sa plus tendre enfance, Annabelle de Villedieu est en communication avec l’au-delà. Brillante à l’école, la jeune femme choisira pourtant une autre voie et deviendra ingénieur aéronautique. Mais son don la rattrape. Un jour, au pied du mur, elle acceptera enfin de mettre à profit ses qualités médiumniques afin d’aider les autres et deviendra médium guérisseur. Comment ?

Un médium guérisseur est un canal.

En se connectant à des entités supérieures (sortes de guides), en utilisant l’énergie de ses mains et la musicothérapie, Annabelle de Villedieu aide les gens à se libérer de ce qui les encombre (mémoires karmiques, traumas, croyances limitantes acquises durant l’enfance…) afin de les aider à retrouver leur véritable être sacré, à obtenir ce qu’ils méritent vraiment, à aller sur le chemin qui est véritablement le leur, à devenir libres!

Aujourd’hui, Annabelle travaille sur le nettoyage karmique, la relation parentale, l’impact de la mère et de la lignée féminine dans le transgénérationnel. Elle « répare » tout spécialement les femmes qui ont été blessées et les aide à retrouver leur féminin sacré, une énergie puissante, belle et créatrice.

Les rendez-vous d’Annabelle de Villedieu:

  • A la TV, tous les jeudis à 14H et 23H dans son émission de voyance en direct ID VOYANCE sur la chaîne IDF1 (TNT : canal 22 / Free : canal 214)
  • A la radio, tous les 2ème mercredi de chaque mois de 11H à 13H, pour une émission en direct « Les Clefs d’Annabelle » sur Radio Médecine Douce
  • et, une fois par mois entre 21H et minuit, pour l’émission « coaching de vie avec Annabelle de Villedieu » sur Radio Bob vous dit toute la vérité.

Annabelle de Villedieu
Tel : 06 60 65 63 67
Mail : annavilledieu@hotmail.fr
www.annabelledevilledieu.fr

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Mon voyage chamanique: comment j’ai guéri une mémoire

voyage-chamanique-blog-beattitudes

Le chamanisme m’attirait depuis longtemps. Lors de mon séjour au Pérou, j’aurais souhaité vivre un voyage chamanique. Cela ne s’est pas présenté et c’était mieux ainsi sûrement. Voyageant seule, malade, j’aurais sûrement mal vécu un nouveau périple (intérieur celui-ci), à base d’Ayahuasca. J’ai guéri des choses… différemment, dans une douleur plus consciente. Au niveau chamanisme cependant, je restais sur ma faim…

Mais la patience est mère des vertus puisque tout à fait (pas) par hasard, c’est l’interview d’une artiste pour un magazine, qui devait m’emmener là où je rêvais d’aller. Une amie commune m’avait déjà avertie qu’elle participait une fois par mois à un cercle de méditation chamanique. Vous imaginez ma curiosité et mon engouement ! L’interview terminée, je profitai d’un bon feeling, pour l’emmener sur mon domaine de prédilection : la spiritualité et, par la-même, le voyage chamanique. A ce moment là, Christine aura l’intelligence de ne pas trop m’en dire. Juste assez pour me donner envie d’essayer.

Quelques jours seulement après notre rencontre, elle me propose de l’accompagner à L’aTIPIque, à Saint-Laurent sur Saône, au prochain cercle de méditation, dont le thème « Faire mourir l’ancien et renaître au nouveau » finit de me convaincre tout à fait. Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Kinésiologie : le corps ne ment jamais !

Les origines de la kinésiologie sont apparues aux Etats-Unis dans les années 60. Encore méconnue, voire inconnue en France, considérée comme une science nébuleuse, la kinésiologie n’a pourtant rien d’irrationnel.

Monique Terrand, kinésiologue, nous explique comment, grâce à la pratique du « test musculaire », le kinésiologue interroge notre corps. Chaque émotion, chaque blessure, chaque choc, ont laissé une empreinte dans notre mémoire cellulaire. Même ce que nous avons ressenti dans le ventre de notre mère ou dans la petite enfance et que nous avons oublié, le corps, lui s’en souvient.

Cet « interrogatoire » pendant lequel le corps dit toute la vérité, rien que la vérité, permet d’établir un bilan holistique quant à la problématique de la personne et d’identifier les ressources nécessaires à son mieux-être.

Ce n’est pas de la métaphysique, c’est très cartésien et Monique Terrand nous explique tout cela très bien…

Monique Terrand – Kinésiologue
471 rue des Maranches – 21200 Challanges (à côté de Beaune)
Tel: 03 80 22 76 83
www.moniqueterrand-kinesiologue.com

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La TaoThérapie : effacer les émotions traumatisantes

taotherapie-blog-beattitudes
Nhuan Le Quang

Nous le savons, nos émotions négatives nous maintiennent dans un mal-être et peuvent même entraîner certaines maladies. La TaoThérapie est une méthode inventée par Monsieur Nhuan Le Quang . Elle permet d’effacer le karma de nos souffrances accumulées afin de le remplacer par un nouveau, plus serein, plus heureux, plus sain. Colères, rancœurs, tristesse, peurs, angoisses… Tout doit disparaitre !

Quelle est la différence entre le Dien Chan et la TaoThérapie ?

Le Dien Chan est une technique de réflexologie faciale, découverte au Vietnam en 1980 par le Docteur BUI QUOC CHAU. Elle permet de soulager n’importe quelle douleur en quelques minutes ou en plusieurs séances lorsqu’il s’agit de douleurs chroniques qui ont tendance à se réinstaller. Son but est de rétablir l’équilibre énergétique du corps en stimulant les zones et points réflexes du visage et/ou du corps afin de mobiliser les processus d’autorégulation. C’est un formidable outil de guérison et de bien-être. Mais derrière chaque douleur, il y a une émotion. Pour ma part, le problème le plus important c’est comment se débarrasser de ces émotions car, sans ça, le problème risque de réapparaître. Actuellement sur le marché, plein de techniques apparaissent, destinées à effacer les émotions : l’EFT, l’EMDR, l’hypnose, la kinésiologie… Seulement ces techniques ne suppriment qu’une ou deux émotions. A travers mes expériences, j’ai découvert une autre approche qui permet d’effacer tout le passé émotionnel. C’est ce que j’ai appelé la TaoThérapie.

En quoi consiste votre technique ?

A l’aide du pendule, j’ai découvert que les symboles religieux ont une forte vibration énergétique. Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Le voyage chamanique vu par Stéphane Allix

stephane-allix-voyage-chamanique

Pour Stéphane Allix, créateur de l’Inrees (Institut National de Recherche sur les Expériences Extraordinaires), le voyage chamanique est devenu un outil de connaissance de soi mais aussi un moyen d’explorer les mondes invisibles à notre conscience. Nouvellement initiée au voyage chamanique, j’ai eu envie de savoir ce qu’en pensait cet enquêteur des mystères.

Avez-vous trouvé votre guide ?

C’est une quête qui est complètement extérieure à l’enquête que j’ai faite sur la vie après la mort mais oui je l’ai trouvé. Cela fait un an et demi que je l’ai identifié mais je me suis aperçu qu’il était là depuis beaucoup plus longtemps car je le vois depuis des années. Je suis davantage sur une voie chamanique aujourd’hui et j’ai en effet rencontré mon animal de pouvoir, celui qui m’aide, me guide, me protège.

Quelle est votre approche du chamanisme ?

Michael Harner est un anthropologue qui a aujourd’hui 87 ans. Il a été le professeur de Carlos Castaneda. Dans les années 50, 60, Harner s’est intéressé, comme beaucoup d’autres américains à ce moment là, au chamanisme. Il a essayé de synthétiser l’essence du chamanisme qu’il soit amazonien, mongol, amérindien etc. pour essayer de montrer quelque chose qui soit plus détaché des traditions culturelles. Il a développé des techniques, notamment l’utilisation du tambour et il a créé la FSS (Foundation for Shamanic Studies). Je suis ami avec son représentant en Europe  qui s’appelle Laurent Huguelit. Il a publié plusieurs livres chez Mama Editions et nous l’avons fait intervenir plusieurs fois à l’INREES. Pour moi, leur approche est vraiment très intéressante et elle m’a transformé car elle n’est pas focalisée sur l’aspect culturel, le décorum mais au contraire sur la quintessence du chamanisme. Ce que j’aime chez ces gens là, Harner, Huguelit, c’est qu’ils ont les pieds sur terre et c’est grâce à ça qu’ils peuvent aller loin. Un jour j’étais en retraite tout seul dans la montagne et j’ai eu deux ou trois expériences un peu flippantes. J’en ai parlé à Laurent Huguelit qui m’a dit : « mais enfin, tu devrais trouver ton animal totem. »

Comment avez-vous fait pour le trouver ? Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail