Naturopathie: aller naturellement mieux

Qu’est-ce que la naturopathie ? Il est des disciplines dont on entend vaguement parler, qu’on pense connaître mais dont on ne sait, pour la plupart, pas grand-chose… C’est le cas, entre autres, de l’homéopathie, de l’aromathérapie et … de la naturopathie. Cette méthode holistique complète permet de conserver une bonne vitalité avec un objectif préventif. Cependant, en renforçant les défenses naturelles de l’organisme et en stimulant  les mécanismes d’auto-guérison du corps, elle aide aussi à retrouver son bien-être et apporte de nombreux bienfaits.

Aurélie Sanchez est naturopathe à Vincennes. Elle nous éclaire sur ce qu’est la naturopathie et nous explique sa manière de pratiquer.

 

Aurélie Sanchez
5 Rue de Montreuil, 94300 Vincennes
Tel:
07 82 39 66 13
Mail: aurelie.naturopathe@gmail.com

https://aurelie-naturopathe.fr/

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La voie du chamane: manuel de pouvoir et de guérison

la-voie-du-chamane

Vous vous sentez attiré par le chamanisme, vous vous laisseriez bien tenter par un voyage au-delà de la conscience mais cela vous fait encore un peu peur ? A travers son ouvrage, La voie du chamane, Michael Harner, vous aide à comprendre et à pratiquer la transe chamanique sans utilisation de plantes rituelles.

Michael Harner est anthropologue. Il a d’ailleurs enseigné l’anthropologie à l’université de Californie, Berkeley ainsi qu’à Columbia et à Yale et fut titulaire de la chaire d’anthropologie de la New York Academy of Sciences. C’est dans le cadre de ses recherches que le jeune homme commence à s’intéresser aux pratiques chamaniques. Dès la fin des années 1950, il étudie et pratique le chamanisme chez des peuples autochtones du monde entier. Il  découvre alors que les techniques utilisées partout sur Terre ont la même racine… Il décide de mettre au point une méthode simple, afin que chaque individu qui le souhaite, puisse faire l’expérience du chamanisme, atteindre un état de conscience modifié sans utilisation d’Ayahuasca ou autre plante rituelle. C’est entre autre, ce que vous raconte La voie du chamane.

La voie du chamane passe par l’expérience

En 1956 et 1957, il part sur les pentes orientales des Andes équatoriales, chez les indiens Jivaro. Puis en 1960 et 1961, il entreprend une expédition en Amazonie Péruvienne afin d’étudier la culture des indiens Conibo. Le récit des aventures de Michael Harner dans ces villages isolés est passionnant et souvent teinté d’humour. Les chamanes rencontrés, plutôt que raconter le chamanisme, préfèrent initier le jeune américain. Il se retrouve alors à vivre des voyages en état de conscience modifié, à l’aide  d’Ayahuasca et de Maikua. Si ces différentes expériences sont une révélation, elles sont parfois surprenantes et parfois éprouvantes. Ainsi, sous Ayahuasca, Michael Harner découvre l’origine du monde, retranscrit parfaitement en images, des passages des textes de l’Apocalypse, lui athée, qui n’a jamais lu la Bible. En revanche, sous Maikua, il doit lutter contre des images, des sensations et des émotions terrifiantes. Sans le concours de deux indiens Jivaro, dont un puissant chamane pour veiller sur lui, sans doute se serait-il blessé ou pire…

Lumière sur le chamanisme

A travers un long passage, l’auteur nous explique de quelle manière travaille un chamane. Pour cela, il décrit et compare plusieurs formes de chamanisme : australien, inuit, jivaro… Michael Harner décrit de quelles manières les hommes-guérisseurs entrent en état de conscience modifiée et pratiquent leurs soins. Il nous éclaire sur les animaux de pouvoir, ce qu’ils représentent pour nous, sur ce qu’est un voyage divinatoire et un grand rêve…

Initiation sur la voie du chamane

C’est là où l’ouvrage devient très intéressant pour ceux qui souhaitent essayer le voyage chamanique. L’auteur explique en effet de manière simple la méthode à suivre pour entreprendre son premier voyage. Il nous initie sur la manière d’entrer en état de conscience modifié grâce au son du tambour chamanique, la marche à suivre pour découvrir notre animal gardien, comment prendre soin de lui afin qu’il ne nous quitte pas. Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, vous apprendrez également comment restituer à autrui un animal gardien qui l’a quitté, comment recueillir et se servir des objets de pouvoir, comment extraire des intrusions nuisibles… Bref, un parfait petit manuel pour faire ses premiers pas en tant qu’apprenti chamane. Ne vous emballez pas tout de même. Un individu deviendra chamane, un vrai, si c’est son chemin, jamais par pur désir. Vouloir ne suffit pas, il faut faire parti des êtres choisis.

Vers la fin du livre, on trouve aussi un lien pour télécharger des sons de tambour, seule manière dans le cas présent d’entrer en état de conscience modifié. Sans plante rituelle, le voyage est sans doute moins impressionnant mais moins effrayant aussi et souvent plein de surprises quand même et d’effets très bénéfiques.

La voie du chamane – Michael Harner
Un manuel de pouvoir et de guérison
Mama Editions

 

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Sylvie Nach: ces armes qui nous ont tués

Et si certaines douleurs chroniques venaient des blessures de nos vies antérieures ? Pour nos esprits cartésiens, cela parait insensé. Et pourtant, nos corps subtils, qui nous suivent dans nos réincarnations, porteraient les stigmates de nos anciennes blessures mortelles et non mortelles. Sylvie Nach nous explique que, lors d’une situation particulière (accident, rencontre avec une personne, première visite dans un pays, lecture d’un livre…), le corps énergétique va raviver cette mémoire et transmettre l’information au corps physique. Ainsi, pour faire disparaitre la douleur, faut-il énergétiquement retirer de nos corps subtils ces armes qui nous ont tués, puis réparer, recoudre, parfois déboucher pour laisser circuler l’énergie et reprogrammer notre disque dur.

Sylvie NACH
06 80 62 16 09

nachsylvie@orange.fr

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Message des hommes vrais au monde mutant: un roman autobiographique initiatique et bouleversant

message-des-hommes-vrais-au-monde-mutant

Quel livre, quelle histoire, quelle leçon de vie ! Quelle claque ! Le titre est nébuleux et laisse à peine entrevoir la merveilleuse (et pourtant difficile) expérience qu’a vécue Marlo Morgan et les enseignements qu’elle a reçus. C’est ce voyage fabuleux et ces leçons de vie sur notre humanité, qu’elle nous livre à travers ce Message des hommes vrais au monde mutant.

Qui sont ces hommes vrais ? Une tribu aborigène australienne. Qui est ce monde mutant ? Nous. Qui est Marlo Morgan ? Une américaine « normale », âgée de 50 ans au moment des faits, déjà mère de deux grands enfants et qui travaillait alors à l’élaboration de programmes éducatifs, en matière de médecine préventive et sociale. Surtout, elle sera le porte-parole de cette tribu qui tenait à nous délivrer un message, à nous, peuples dits « développés », qui croyons tout savoir mais qui avons finalement oublié l’essentiel.

Une aventure extraordinaire dans le bush australien

A cette époque, Marlo Morgan s’intéresse de très près aux communautés de sang-mêlé vivant dans les banlieues urbaines d’Australie. Ceux-ci, nés de l’union d’un parent aborigène et d’un parent blanc, se retrouvent à tenter d’exister entre deux peuples, deux cultures, deux modes de vie, extrêmement différents. Souvent, ils peinent à trouver leur identité et à s’intégrer dans la société. Elle établit donc des programmes de réinsertion qui rencontrent un vif succès. Afin de la remercier, une tribu l’invite à ce qu’elle croit être, un meeting aborigène. Elle s’apprête donc en conséquence : petit ensemble couleur pêche, chaussures à talon, maquillage, caméra et microphone à l’abri dans le sac à main. Elle avait pour principe de toujours tout prévoir, sauf que là…

Son chauffeur est un aborigène. Il parle sa langue mais ne lui adressera pas la parole jusqu’à destination. En tout, plus de quatre heures de hors-piste, chaotique, sous une chaleur étouffante et dans la poussière rouge australienne. L’arrivée aurait pu être salvatrice mais… Après lui avoir demandé de se déshabiller, d’enfiler un vêtement très léger et avoir mis au feu (avec bienveillance mais quand même) tous ses effets personnels, elle part, pieds-nus, chichement vêtue, sans chapeau, ni crème solaire, ni trousse à pharmacie, ni téléphone, dans l’un des endroits les plus hostiles au monde. Elle part, au beau milieu du désert australien, brûlant, aride, avec pour seule compagnie une tribu qui ne parle pas sa langue et qui vit au jour le jour. Pourquoi a-t-elle accepté de les suivre ? En réalité, elle refuse d’abord puis, incapable de rentrer par ses propres moyens, se dit qu’elle n’a qu’à les suivre et qu’ils la ramèneront le lendemain. Elle n’accepte pas vraiment, disons que la décision lui échappe.

Traversée du désert propre et figurée

Marlo Morgan le dit au début de son livre : « Nous faisons tous, un jour ou l’autre, l’expérience du désert intérieur, et elle nous permet d’élargir notre conscience ». C’est ce qui se passera pour l’auteur mais quelle traversée ! Douloureuse physiquement, difficile psychologiquement et pourtant remplie de bienveillance, ponctuée de moments vrais, d’éclats de rire et de complicité malgré la barrière de la langue, traversée d’expériences extraordinaires, extrasensorielles et, éclairée de prises de conscience fulgurantes.

Elle connaitra les épines qui écorchent les pieds, les brûlures du soleil, la faim, la soif, les hordes de mouches, la puanteur de son corps, les doutes et la colère mais elle découvrira la télépathie, l’abondance de l’univers, le pouvoir purificateur des mouches, le pouvoir de l’esprit, la guérison par les plantes, l’intention et le chant. Elle est sale, a maigri, sa peau est brulée, ses cheveux sont un sac de nœuds plein de poussière. Pourtant, grâce à l’absence de miroirs et à la présence de regards bienveillants, elle se sentira « belle, unique et merveilleuse ».

Renaissance

Au cours de ces trois mois, elle découvre aussi et surtout sa raison d’être là. Que la rencontre avec le chef de la tribu était prévue avant même leur naissance. Qu’il n’y a pas de hasard. Elle est un messager qui vient nous apporter des révélations essentielles pour la survie de notre espèce et la sauvegarde de notre planète mais qui nous délivre aussi des paroles d’espoir. Nous, qui nous croyons si supérieurs, si intelligents, devenons à la lecture de cet ouvrage, ignorants, mal élevés, irrespectueux, faibles et malades. Les mutants, c’est nous, nous qui sommes tellement à côté de la plaque. Le monde vrai, c’est eux et, à travers leur message, nous découvrons, comme Marlo Morgan lors de son voyage, le sens même de la vie.

Message des hommes vrais au monde mutant, chez J’ai Lu

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Reiki: l’énergie de vie source de bien-être

Vous avez tous entendu parler du magnétisme mais connaissez-vous le Reiki ?

Les magnétiseurs utilisent leur propre énergie pour soulager les autres. Les praticiens Reiki, eux, utilisent une énergie extérieure, en parvenant à la canaliser.

Reiki est un mot japonais qui signifie « Energie de vie Universelle ». Il est question de cette énergie dans diverses cultures et religions sous différents noms (Qi, Prâna, Lumière…) mais aussi dans le domaine scientifique. Des physiciens, lauréats du prix Nobel, ont en effet prouvé sans le moindre doute, que le monde physique est une vaste mer d’énergie créatrice, imperceptible à nos yeux. Malgré ce que l’on croit voir, rien n’est solide, « tout est énergie ».

Sylvain Chenay, praticien et enseignant Reiki Usui (forme traditionnelle du Reiki) nous explique ce que c’est et comment cette pratique peut nous apporter plus de bien-être.

Sylvain Chenay – Force & Sérénité
34 rue Louis Blanc 21000 Dijon
Tel. 06 83 56 61 73
www.force-serenite.com

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Bêtisier 2016

{Béat}titudes aura 1 an en février 2017… Cette première année de bloggeuse m’aura permis de rencontrer une trentaine de personnes formidables, bienveillantes, altruistes, chaleureuses, souriantes, vibrantes. Elles m’ont toutes donné un peu de temps,  d’énergie, de bienfaits, de bonne humeur et de lumière !

Ensemble nous avons échangé, partagé et aimé être ensemble. Parfois aussi, nous avons eu des petits ratés et quelques bons fou-rires! A vous tous, MERCI du fond du coeur !

A vous qui me suivez, mes 1 103 abonnés,  j’adresse aussi un immense merci !

Passez toutes et tous de très belles Fêtes de fin d’année, pleine d’amour…

Pour clôturer cette magnifique année dans la joie… et parce qu’il ne faut pas oublier de rire, voici le bêtisier 2016 de {Béat}titudes !

Merci Jean-Louis, Bruno, Régine, Marie-Cécile, Sihème, Magali, Noëlle, Monique et Daniela !! <3

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Cohérence cardiaque : respirez vous êtes sauvés

coherence-cardiaque-blog-beattitudes

J’ai découvert la cohérence cardiaque en lisant Power Patate de Florence Servan Schreiber. Cette méthode de respiration m’a paru tellement simple et source de tellement de bienfaits sur le corps et l’esprit que je l’ai immédiatement adoptée. J’ai voulu en savoir plus sur son fonctionnement. Pour cela, j’ai lu « Cohérence Cardiaque 365 » du Dr David O’Hare. Je vous livre l’essentiel aujourd’hui.

Cohérence cardiaque : qu’est-ce que c’est ?

Pour comprendre la cohérence cardiaque, il faut d’abord savoir qu’il existe une variabilité cardiaque. Quand nous prenons notre pouls, nous savons s’il est lent ou rapide mais nous avons une impression de stabilité du rythme cardiaque. Or, ce n’est pas la réalité. Lorsqu’on prend le pouls, on compte le nombre de battements du cœur pendant une minute. On ne se rend pas compte, que durant cette minute, notre cœur a accéléré et ralenti des dizaines de fois. Pour le voir concrètement, il faudrait utiliser un instrument de mesure, tel un électrocardiogramme. Celui-ci nous montrerait que, sur une minute, la courbe monte quand le cœur accélère et qu’elle descend lorsqu’il ralentit. C’est normal et même très sain. En effet, l’importance de l’amplitude cardiaque entre ces variations du pouls, témoigne de notre capacité d’adaptation aux changements de l’environnement. C’est cette variabilité cardiaque, sorte de chaos cardiaque, qui a permis à notre espèce de survivre.

Je m’explique…

Quand nous sommes en situation de danger, le système nerveux sympathique mobilise nos ressources, utilise l’adrénaline pour nous préparer à la fuite ou au combat. Le cœur accélère dans le but d’augmenter le débit sanguin et sa pression, l’oxygène et le glucose, deux carburants essentiels pour les muscles. Nous le sentons bien, lorsque nous avons peur (même d’une araignée), la respiration est momentanément coupée et les battements du cœur se font plus forts et plus rapides. Après, que vous choisissiez la fuite ou le combat, face à l’araignée, c’est une autre histoire ! 😉

A l’inverse, lorsque le danger est passé, c’est le système nerveux parasympathique qui se met en action. Ce dernier est dédié à la relaxation, au repos, à la reconstitution des ressources. C’est un système qui ralentit le cœur et calme le corps et l’esprit.

Nous nous adaptons sans cesse et en temps réel aux changements, même dans notre actuelle vie quotidienne où nous n’avons à affronter ni tigre à dents de sabre, ni ennemi de la tribu voisine. Le chaos cardiaque perdure pour que puissions faire faire face à des peurs et des stress d’un autre genre.

La cohérence cardiaque est obtenue lorsque cette courbe de variabilité cardiaque devient plus régulière et plus ample.

Exemple :

Elle s’obtient de différentes façons : méditation, évocation d’une pensée ou d’un lieu agréable, ressenti d’une émotion telle que la gratitude, la reconnaissance, la compassion, écoute de certaines musiques et… technique de respiration guidée : 365 !

Les bienfaits de la cohérence cardiaque

Ils sont nombreux, immédiats et durables dans le temps, à condition de pratiquer évidemment.

  • Baisse du cortisol: hormone de défense sécrétée pendant un stress
  • Augmentation de la DHEA: appelée « hormone de jouvence », elle joue un rôle essentiel dans le ralentissement du vieillissement !! Eh oui ! Je sens que ça vous intéresse là…
  • Augmentation des défenses immunitaires
  • Augmentation de l’ocytocine, hormone de l’amour et de l’attachement. Nous éprouverions ainsi encore plus de plaisir à être en présence de personne que nous aimons.
  • Baisse de l’hypertension artérielle
  • Augmentation des ondes Alpha, des ondes lentes qui favorisent l’attention, la mémorisation, l’apprentissage, la communication, la coordination.
  • Action favorable sur de nombreux neurotransmetteurs, les hormones qui véhiculent les émotions dont la dopamine (hormone du plaisir) et la sérotonine (hormone qui apaise les états dépressifs et anxieux).
  • Réduction de la sensation du stress et d’autres émotions désagréables néfastes à la santé.
  • Impression générale de calme

Autres effets, à long terme, en pratiquant régulièrement :

  • Diminution du risque cardiovasculaire
  • Meilleure régulation du taux de sucre chez les diabétiques
  • Réduction du périmètre abdominal et perte de poids chez les personnes en surpoids
  • Meilleure récupération à l’effort chez les sportifs
  • Diminution des troubles de l’attention et de l’hyperactivité
  • Meilleure tolérance à la douleur
  • Amélioration de l’asthme
  • Effet sur la réduction du processus d’inflammation pathologique et ainsi, prévention de certaines maladies chroniques.

Ca fait envie hein ?! Et, en plus, vous allez voir, c’est si simple !

Cohérence cardiaque ou la méthode 365

Facile à retenir, la méthode 365 est également facile à faire.

3 fois par jour, respirer 6 fois par minute, pendant 5 minutes.

3 fois par jour : parce que les effets physiques et physiologiques de la cohérence cardiaque durent entre 3 et 6H après la fin de l’exercice. L’idéal serait donc de faire une séance le matin (celle qui réduit considérablement le taux de cortisol, l’hormone du stress que l’on produit surtout au réveil), puis de répéter l’exercice vers 11H et vers 16H.

6 respirations par minute : tout simplement parce que, c’est ce rythme qui permet l’augmentation optimale de l’amplitude de la variabilité cardiaque et qui permet au système poumons/cœur d’entrer en résonnance. Il va donc falloir inspirer 5 secondes et expirer 5 secondes et ce, pendant 5 minutes, 3 fois par jour. Cette respiration doit s’accompagner d’une intention (celle de se faire du bien) et d’une attention (celle qu’on porte à sa respiration pour éviter aux pensées de s’inviter dans la danse). Il est bien d’envisager cet exercice comme une forme de méditation. Privilégiez donc un endroit calme où vous ne risquez pas d’être dérangé.

Pour vous aider à respirer 6 fois par minutes, vous pouvez utiliser le minuteur de votre smartphone, la trotteuse de votre montre ou, plus fun, des vidéos sur le Net.

Ex : http://www.florenceservanschreiber.com/outils/5-minutes-de-coherence-cardiaque/

Pendant 5 minutes : Pourquoi ? Parce que c’est le bon compromis. Les résultats physiologiques sont obtenus au bout de 3mn de cohérence cardiaque mais l’efficacité de la méthode est maximum lorsque l’exercice est réalisé pendant 20 minutes. Sauf que, trouver 5 minutes de son temps 3 fois par jour est déjà compliqué, alors 20, n’en parlons pas. En outre, les pensées intrusives surviennent souvent au-delà de 5 minutes ainsi que l’ennui et l’impression de longueur.

Facile mais pas simple

Pour être tout à fait honnête, il est vrai que lorsque j’ai découvert la facilité d’exécution de cette méthode, je m’y suis mise sans attendre. Malheureusement, je n’ai tenu le rythme conseillé qu’une semaine. Entre séances de yoga, auto-traitements de Reïki, mon blog, mon travail de journaliste, sans oublier l’essentiel, c’est à dire ma fille et mon homme, j’avoue… J’ai fini par relâcher mon assiduité pour ne faire qu’une séance de cohérence cardiaque le matin avant le petit-déjeuner. Une des plus importantes malgré tout et qui me permet d’appréhender beaucoup plus calmement une grosse journée ou un événement un peu stressant. Ce qui n’est déjà pas si mal me direz-vous !

Challenge du 365, c’est parti !

Pour obtenir de véritables bienfaits, nous l’avons bien compris, pratiquer 3 fois par jour semble incontournable. Alors, je vous invite à commencer avec moi dès le lundi 2 janvier, histoire de prendre une bonne résolution pas trop difficile à tenir, vraiment bonne à la santé, nouvelle et originale !
A plusieurs, on est plus fort. Nous pourrons par le biais de Facebook, partager nos ressentis, l’évolution des bienfaits de la pratique au fil des jours et des semaines. Pour ne pas s’effrayer inutilement, commençons par nous fixer un challenge de 5 minutes de cohérence cardiaque, 3 fois par jour pendant un mois et faisons un point le 2 février ! Tous à vos poumons !! 😀

coherence-cardiaque-livre

NB : dans son livre David O’Hare, donne des informations plus détaillées et scientifiques sur ce que sont la cohérence cardiaque, le chaos cardiaque et la résonnance cardiaque. Il propose aussi d’autres techniques pour acquérir cette technique de respiration sans plus avoir besoin du soutien d’une minuterie. Il explique également comment renforcer la pratique et revient sur son expérience. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite donc à lire le livre qui a très largement inspiré cet article :

« Cohérence cardiaque 365 » – Dr David O’Hare – Thierry Souccar Editions

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Garder la ligne et le sourire pendant les Fêtes

Dans moins de 20 jours, Noël et les Fêtes de fin d’année arrivent avec leur festival de chocolats, bûches et dinde farcie… et donc leur lot de calories. Avec Sihème, nous avons pris les devants.  On vous propose quelques conseils nutrition ainsi que trois exercices rapides et faciles à faire chez soi.

Objectif : bien préparer son organisme à ce changement de régime un peu brutal et garder la ligne, voire même embellir sa silhouette pour être belles et beaux dans nos jolis habits de lumière !
 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Méditation de pleine conscience

Je m’intéresse très sérieusement au bien-être depuis 7 ans maintenant. Alors j’en ai lu des livres et des articles. Depuis pas mal de temps, une discipline ancestrale revient très clairement au goût du jour : la méditation. Cette méthode semble faire aujourd’hui partie des incontournables si l’on souhaite réduire son stress, augmenter ses défenses immunitaires, être plus calme et plus heureux.

Oui mais voilà, la méditation pour nous autres occidentaux… c’est compliqué ! Trouver une heure chaque jour pour s’asseoir en lotus, fermer les yeux et ne penser à rien, c’est vrai, il ne faut pas se mentir, ce n’est pas simple avec nos emplois du temps de dingos. Et qui a envie de se lever à 5H30 pour arriver à tout caser sans piquer une crise de nerf (qui réduirait à néant les effets positifs de la dite méditation…) ? Personne ou très peu de monde, on est bien d’accord. Nous ne sommes ni bonzes, ni yogis indiens. Nous avons choisi le rythme effréné de la vie occidentale et tant pis pour nous (ou tant mieux parce que, quand même, il y a des côtés super sympas à notre existence pas très sage et si peu ascète).

Pourtant, il existe peut-être une alternative, une méthode de méditation vieille comme le monde mais susceptible de mieux nous convenir : la méditation de pleine conscience. Parce qu’elle n’exige pas d’être dans une position spéciale ni dans un lieu particulier. Parce qu’elle ne nous empêche pas de faire ce que nous avons à faire mais plutôt qu’elle nous aide à y prendre plus de plaisir, la pleine conscience est, semble-t-il, aujourd’hui une des solutions pour introduire la méditation dans notre quotidien.

Christine Jannot, psychologue et instructrice en méditation pleine conscience nous explique ce que c’est en quelques minutes seulement.

Christine Jannot
Psychologue et instructrice en méditation pleine conscience
5 rue du Régiment de Bourgogne – Beaune
Tel. 06 03 71 61 26

Pour en savoir plus…

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Power Patate : activons nos supers-pouvoirs

power-patate-blog-beattitudes

J’ai découvert il y a peu, pas vraiment un petit nouveau, puisque sa sortie date de 2014 mais une petite perle de psychologie positive : Power Patate, c’est son nom. Original, c’est d’ailleurs son titre qui m’avait particulièrement attirée. Dans son livre, Florence Servan Schreiber, nous explique que nous avons tous en nous, des supers-pouvoirs. Elle nous aide à les détecter et à les utiliser.

Un Power Patate se cache en chacun de nous

Nos capacités innées, nos forces de caractère, nos qualités, représentent chez chacun de nous des potentiels précis, singuliers qui peuvent nous mener là où nous le souhaitons si nous les considérons et décidons d’en faire des forces. Pour parvenir à les identifier, un test est disponible gratuitement sur le site www.viame.org. A l’issue de ce questionnaire, qui prend environ une demi-heure, 24 forces de caractère apparaissent alors, dans l’ordre selon lequel nous avons l’habitude de faire appel à elles. Les 5 premières forces constituent ainsi notre trousseau personnel. Celles-ci peuvent évidemment changer au cours de notre existence en fonction de nos expériences de vie. Qu’il s’agisse de créativité, curiosité, amour pour l’apprentissage, courage, honnêteté, générosité, capacité d’aimer et d’être aimé, joie de vivre, citoyenneté, justice, pardon, humilité, gratitude, espoir, humour, spiritualité et d’autres encore, ce sont ces traits de caractère prédominants qui peuvent nous aider à réussir, si nous savons les mettre à contribution. C’est ce qui s’appelle avoir toutes les clés en mains. Tout est là, à disposition. C’est pas une bonne nouvelle ça ?!

Des hyper-pouvoirs à notre portée

Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail