Foutez-vous la paix !

fabrice-midal

Ce qui m’a immédiatement interpelée dans ce livre, c’est son titre ! Il y a en effet dans cette invective un peu familière, une résonnance particulière, une note bienveillante. Ce qu’il nous est un jour arrivé de dire aux autres « Foutez-moi la paix ! » pourrait-il donc s’appliquer à nous-mêmes ? Eh bien oui, notre principal persécuteur, c’est souvent nous. Fabrice Midal, professeur de méditation, conférencier et écrivain, nous explique pourquoi et comment ce comportement nous fait du mal dans plusieurs domaines de notre vie, et l’urgence de se foutre la paix pour enfin être plus libres, mieux dans ses relations, plus heureux, et commencer à vivre !

La loi du « toujours plus, jamais assez »

Je ne sais pas vous mais il est vrai que j’ai souvent tendance à me reprocher d’être trop impatiente, trop débordée, trop stressée, trop ceci et trop cela. Et alors, forcément, j’aimerais être plus patiente, plus disponible, plus apaisée, plus ceci et plus cela… Et si on apprenait tout simplement à s’accepter tel que l’on est. Ce serait déjà bien non ?

C’est exactement ce que nous aide à faire Fabrice Midal à travers son cri « Foutez-vous la paix ! », une formule sortie spontanément, lors d’un cours de méditation, devenue depuis une règle d’or dans son apprentissage et qui s’applique à l’intégralité de notre existence.

L’objectif : s’accepter tel que l’on est

Dans le chapitre « Cessez d’obéir », Fabrice Midal nous enjoint à sortir des cadres « modèles » que nous nous imposons, de suivre aveuglément les règles dictées par l’éducation, l’école, la société, afin de laisser davantage s’exprimer notre créativité. Le but ici n’est pas de désobéir ni de se mettre hors-la-loi mais juste de se permettre d’oser dépasser du cadre pour mieux être nous-mêmes. Permettons aussi à nos enfants de déborder, d’improviser, nous leur rendrons service. Pourquoi ? Parce que dans cette société en pleine mutation, ou tout bouge, change, évolue, à la vitesse de la lumière, il leur faudra une capacité d’adaptation encore plus importante que la nôtre. Aujourd’hui, face à l’évolution du marché du travail, nous acceptons déjà de nous remettre en question, de nous former, de changer de métier. Ce sera encore plus vrai demain. Comment s’adapter si l’on a grandi, cloîtré dans des habitudes, des règles rigides ? Sortir du cadre nous permet de découvrir des ressources intérieures insoupçonnées. Le changement nous fait grandir !

C’est un peu le même message contenu dans le chapitre « Cessez d’être sage » dans lequel Fabrice Midal nous incite à arrêter de chercher la sagesse à l’extérieur, puisqu’elle est là, juste sous notre nez, à l’intérieur de nous. Il explique que la sagesse ne consiste pas à ne plus rien ressentir, à devenir irréprochable, constamment zen. Non, la sagesse consiste d’abord à accepter l’être imparfait que nous sommes. Une notion revisitée dans le chapitre « Cessez de vouloir être parfait » qui, j’en suis sûre, résonnera en chacun de vous !

Dans le même ordre d’idées, vous trouverez d’excellentes raisons de cesser d’être calme, de vous réfréner, d’être passif, de chercher à tout comprendre, de rationaliser, de vous comparer, d’avoir honte de vous, de vous torturer, de vouloir aimer…

Seul le dernier chapitre ne m’a pas vraiment convaincue. Il y est question de cesser de discipliner nos enfants. J’entends bien toute la bienveillance et l’intelligence des principes qu’il y a derrière cette injonction. Sauf que, comme le dit la formule : « avant, on a des principes, ensuite, on a des enfants ». J’ai trop vu ces dernières années, « sévir » des enfants peu disciplinés, dans le but initial très honorable, de les laisser s’exprimer et s’épanouir. Sauf qu’à trop être « libre » l’enfant finit par manquer de repères. Cet enfant roi, comme on l’appelle, se comporte bien souvent comme un mini tyran, plus que comme un bon souverain. Le risque alors pour les parents est bien de subir une forme d’esclavage. Très peu pour moi. Je discute énormément avec ma fille. Je lui permets autant que possible de s’exprimer avec ses mots, ses crayons, sa peinture, nos jeux, nos histoires, celles qu’on commente et celles qu’on invente ensemble. Je ne la force jamais à finir son assiette, ni à manger des choses qu’elle n’aime pas, ni à embrasser les gens pour dire bonjour… Parallèlement, il y a des choses sur lesquelles je ne transige pas comme la politesse et le respect de l’autre… Et, avec un comportement trop permissif, à mon sens, rien n’est possible. Un enfant se construit aussi, sans violence bien sûr, mais à travers des règles et une certaine forme de discipline. Et, oui, il m’arrive de m’énerver, de crier, de négocier… J’accepte d’être cette maman imparfaite qui fait de son mieux.

 La méditation comme un moyen de se foutre la paix !

L’auteur insiste tout au long de l’ouvrage sur le fait que la méditation ne doit pas être un exercice obligatoirement régulier, ni une posture douloureuse, ni une série de règles à respecter. Lorsque nous commençons à méditer, et j’en ai fait les frais, nous nous posons des dizaines de questions et, surtout, nous nous faisons beaucoup trop de reproches: suis-je bien installée ? C’est bien comme ça ? Je pense à trop de choses, je ne devrais pas ! Je n’y arrive pas ! J’ai mal au dos ! Je n’ai pas médité assez longtemps mais je n’ai plus le temps… etc.

C’est là que le « Foutez-vous la paix ! » de Fabrice Midal peut nous aider à méditer plus facilement car il nous déculpabilise, il nous offre à voir la méditation comme un moment agréable qui nous appartient. Une parenthèse pendant laquelle, tout simplement, nous n’avons rien à faire. Etre là, écouter ce qui se passe autour de nous, en pleine présence, et non « en pleine conscience », qui pour l’auteur induit l’utilisation du mental. Personnellement, cette notion de « pleine présence » me parle davantage. On comprend mieux l’intérêt d’être juste là, présent à ce qui est, ce que l’on entend, sent, ressent. Il est question ici de corps et de sensorialité pas de mental, ni d’esprit, ni de conscience. Et si un jour on ne parvient pas à entrer dans un état méditatif ? On laisse tomber. Si on n’a que 10 minutes devant nous ? C’est déjà bien. Si on ne peut pas méditer tous les jours ? Ce n’est pas grave. L’important est d’y prendre du plaisir pour avoir envie d’y retourner. C’est mon cas aujourd’hui parce que j’ai trouvé MA méthode, celle qui me correspond. Une fois de plus, sortons du cadre enseigné par les livres et les professeurs et créons, à partir de ce que nous aimons faire, de ce qui nous fait du bien, notre propre séance. Personnellement, mes séances de méditation se sont construites autour de mes cours d’Ashtanga yoga et de ma formation Reiki. Un mélange de respiration profonde et de visualisation qui m’aide à m’ancrer, me centrer, puis une ouverture sensorielle à ce qui se joue autour de moi. J’y prends beaucoup de plaisir.

Voilà un ouvrage dont l’intégralité du contenu est parfaitement résumé dans le titre ! Avec son « Foutez-vous la paix », Fabrice Midal nous aide à nous diriger vers plus de sérénité.

Site de Fabrice Midal : https://www.fabricemidal.com/

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Le Shanti: Lieu de Révolution intérieure

Le Shanti, restaurant végétarien situé à Dijon, est bien plus que cela. Willy et son épouse l’ont imaginé et créé il y a 15 ans, comme un lieu de révolution intérieure.

Cet espace pluriel se compose aussi d’un salon de thé indien, dont les banquettes et le cadre feutré sont un appel à la détente, et d’un caveau réaménagé en lieu d’accueil et d’éveil à la spiritualité.

Willy tenait à faire du Shanti un endroit où les gens, toutes religions et philosophies confondues seraient les bienvenus, où chacun aurait l’occasion de se reconnecter avec son être profond, d’exprimer, de vivre sa spiritualité. Pour cela, le Shanti propose de nombreuses activités telles que différentes sortes de yoga, de la méditation de pleine conscience, du Wutao… mais aussi des conférences sur des thématiques de bien-être holistique, des cafés-débat-ciné, des rencontres exceptionnelles avec des sages indiens… tout ce qui peut nous amener à réfléchir, à nous élever, à vivre mieux.

Le décor, la musique, l’encens… tout est d’inspiration indienne. L’endroit est chaleureux, apaisant et toutes les activités proposées sont très abordables (5€). Willy, le propriétaire, nous en dit plus sur ce lieu entre parenthèses, comme une respiration.

Le Shanti
69 Rue Berbisey – 21000 Dijon
Tel. 06 60 94 27 20
Site Web : leshanti.unblog.fr

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Olfactothérapie : connais-toi toi-même !

Harmoniser nos énergies pour se sentir bien ou, aller plus loin dans la recherche de développement personnel, c’est possible grâce à l’ olfactothérapie ! Cette méthode utilise les odeurs et les vibrations des huiles essentielles pour dénicher, dénouer et apaiser les mauvaises expériences du passé qui encombrent notre présent.

L’ olfactothérapie permet également, pour les personnes qui souhaitent mieux se connaître, de savoir ce qui se joue en eux au niveau émotionnel, de comprendre d’où viennent certains blocages, de se libérer de certaines croyances limitantes qui empêchent d’avancer.

Un excellent moyen de rééquilibrer ses émotions, son énergie et un magnifique levier de connaissance de soi. Laurence Heimlich, spécialiste en olfactothérapie, nous parle de cette méthode.

Laurence Heimlich
1 Chemin du Bas des Combes
21310 Beire-le-Châtel, France
06 87 13 61 85

Laurence nous parle aussi du pouvoir des Fleurs de Bach

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Fleurs de Bach: des alliées pour s’épanouir

Qui à la veille d’un examen n’a pas déjà utilisé « Rescue », le célèbre mélange d’élixirs floraux du Docteur Bach ? Les Fleurs de Bach font aujourd’hui largement partie du quotidien de certains qui désirent traiter, de façon douce, des difficultés passagères liées à différentes émotions. Le Docteur Bach a regroupé ces émotions en 7 familles :

  • Peurs
  • Incertitude
  • Manque d’intérêt pour le présent
  • Solitude
  • Hypersensibilité aux influences et aux idées des autres
  • Découragement
  • Souci excessif du bien-être des autres

Mais saviez-vous que les Fleurs de Bach ne servent pas qu’à rééquilibrer nos états émotionnels ?

Ces élixirs floraux ont aussi le pouvoir de révéler votre authenticité, vos talents, vos grandes qualités et ainsi peuvent vous permettre de trouver votre chemin, vous épanouir au niveau personnel et professionnel. Ils sont en effet de merveilleux accompagnateurs de développement personnel. C’est ce que nous explique Laurence Heimlich, conseillère agréée en Fleurs de Bach.

Laurence Heimlich
Conseil en Fleurs de Bach
1 Chemin du Bas des Combes
21310 BEIRE-LE-CHÂTEL
06 87 13 61 85
Page Facebook Flor’essentielles

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Reiki: l’énergie de vie source de bien-être

Vous avez tous entendu parler du magnétisme mais connaissez-vous le Reiki ?

Les magnétiseurs utilisent leur propre énergie pour soulager les autres. Les praticiens Reiki, eux, utilisent une énergie extérieure, en parvenant à la canaliser.

Reiki est un mot japonais qui signifie « Energie de vie Universelle ». Il est question de cette énergie dans diverses cultures et religions sous différents noms (Qi, Prâna, Lumière…) mais aussi dans le domaine scientifique. Des physiciens, lauréats du prix Nobel, ont en effet prouvé sans le moindre doute, que le monde physique est une vaste mer d’énergie créatrice, imperceptible à nos yeux. Malgré ce que l’on croit voir, rien n’est solide, « tout est énergie ».

Sylvain Chenay, praticien et enseignant Reiki Usui (forme traditionnelle du Reiki) nous explique ce que c’est et comment cette pratique peut nous apporter plus de bien-être.

Sylvain Chenay – Force & Sérénité
34 rue Louis Blanc 21000 Dijon
Tel. 06 83 56 61 73
www.force-serenite.com

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Cohérence cardiaque : respirez vous êtes sauvés

coherence-cardiaque-blog-beattitudes

J’ai découvert la cohérence cardiaque en lisant Power Patate de Florence Servan Schreiber. Cette méthode de respiration m’a paru tellement simple et source de tellement de bienfaits sur le corps et l’esprit que je l’ai immédiatement adoptée. J’ai voulu en savoir plus sur son fonctionnement. Pour cela, j’ai lu « Cohérence Cardiaque 365 » du Dr David O’Hare. Je vous livre l’essentiel aujourd’hui.

Cohérence cardiaque : qu’est-ce que c’est ?

Pour comprendre la cohérence cardiaque, il faut d’abord savoir qu’il existe une variabilité cardiaque. Quand nous prenons notre pouls, nous savons s’il est lent ou rapide mais nous avons une impression de stabilité du rythme cardiaque. Or, ce n’est pas la réalité. Lorsqu’on prend le pouls, on compte le nombre de battements du cœur pendant une minute. On ne se rend pas compte, que durant cette minute, notre cœur a accéléré et ralenti des dizaines de fois. Pour le voir concrètement, il faudrait utiliser un instrument de mesure, tel un électrocardiogramme. Celui-ci nous montrerait que, sur une minute, la courbe monte quand le cœur accélère et qu’elle descend lorsqu’il ralentit. C’est normal et même très sain. En effet, l’importance de l’amplitude cardiaque entre ces variations du pouls, témoigne de notre capacité d’adaptation aux changements de l’environnement. C’est cette variabilité cardiaque, sorte de chaos cardiaque, qui a permis à notre espèce de survivre.

Je m’explique… Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Power Patate : activons nos supers-pouvoirs

power-patate-blog-beattitudes

J’ai découvert il y a peu, pas vraiment un petit nouveau, puisque sa sortie date de 2014 mais une petite perle de psychologie positive : Power Patate, c’est son nom. Original, c’est d’ailleurs son titre qui m’avait particulièrement attirée. Dans son livre, Florence Servan Schreiber, nous explique que nous avons tous en nous, des supers-pouvoirs. Elle nous aide à les détecter et à les utiliser.

Un Power Patate se cache en chacun de nous

Nos capacités innées, nos forces de caractère, nos qualités, représentent chez chacun de nous des potentiels précis, singuliers qui peuvent nous mener là où nous le souhaitons si nous les considérons et décidons d’en faire des forces. Pour parvenir à les identifier, un test est disponible gratuitement sur le site www.viame.org. A l’issue de ce questionnaire, qui prend environ une demi-heure, 24 forces de caractère apparaissent alors, dans l’ordre selon lequel nous avons l’habitude de faire appel à elles. Les 5 premières forces constituent ainsi notre trousseau personnel. Celles-ci peuvent évidemment changer au cours de notre existence en fonction de nos expériences de vie. Qu’il s’agisse de créativité, curiosité, amour pour l’apprentissage, courage, honnêteté, générosité, capacité d’aimer et d’être aimé, joie de vivre, citoyenneté, justice, pardon, humilité, gratitude, espoir, humour, spiritualité et d’autres encore, ce sont ces traits de caractère prédominants qui peuvent nous aider à réussir, si nous savons les mettre à contribution. C’est ce qui s’appelle avoir toutes les clés en mains. Tout est là, à disposition. C’est pas une bonne nouvelle ça ?!

Des hyper-pouvoirs à notre portée

Lire le reste de cet article »

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Sophrologie: activez vos pouvoirs!

La sophrologie, certains ont déjà essayé et on en a tous entendu parler. Mais sait-on vraiment ce que c’est ? En quoi consiste une séance ? Quelles sont les méthodes utilisées ? Quels sont ses bienfaits ?

Formée à la sophrologie, lorsqu’elle était infirmière psychiatrique, Véronique Fléty exerce depuis plus de 20 ans, cette méthode aux multiples bienfaits. Aujourd’hui, elle nous explique en quoi consiste la sophrologie, à qui elle s’adresse, dans quels cas l’utiliser et dans quelle mesure elle peut nous aider à aller mieux.

Vous verrez qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Nous avons tous des ressources intérieures incroyables pour aller mieux. Il suffit de savoir les mettre en marche pour aller mieux. La sophrologie, cette « pédagogie de l’existence » comme l’appelait son créateur Alfonso Caycedo, nous aide à activer nos propres pouvoirs.

Véronique Fléty
9 rue Marie Noël – Beaune
Tel. 06 10 98 70 87

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Psychogénéalogie: guérir les blessures de nos ancêtres

Ah la mémoire cellulaire… Savez-vous qu’au-delà de notre propre vécu, certains secrets de famille peuvent venir entraver notre vie : blocages, situations qui se répètent, difficultés à trouver l’amour ou à enfanter mais aussi maladies, maux et mal-être… ? Il peut alors s’agir de paternités ou de maternités cachés, d’abandon, de traumas non exprimés, de hontes dissimulées… La psychogénéalogie et la psychanalyse transgénérationnelle nous aident à dessiner notre arbre, à comprendre ce qui s’est joué dans le passé, à redécouvrir nos ancêtres, à lever le voile sur des mystères pour, enfin, faire entrer la lumière et nous guérir.

Noëlle Lamy, spécialiste en psychogénéalogie et psychanalyse transgénérationnelle, nous accompagne dans ce cheminement, nous aide à y voir plus clair grâce une formation pluridisciplinaire. Avec beaucoup de bienveillance et de joie, elle nous aide à redessiner notre arbre généalogique, établir les liens que nous entretenons inconsciemment avec nos aïeux, à les connaître, les comprendre, les accepter et les aimer, à grandir et guérir…

Noëlle LAMY
2 rue du Bourg – 21200 VIGNOLES
18 rue de Genève – 69006 LYON
17 rue Charles Lafitte – 92 000 NEUILLY/SEINE
Tel. 06 79 50 21 07
Mail: lamynoelle@yahoo.fr

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Ashtanga yoga, source d’énergie

Le yoga, vous connaissez sûrement. La plupart d’entre nous ont même déjà essayé de s’y mettre, certains l’ont adopté et quelques-uns en ont carrément fait un nouvel art de vivre. La forme de yoga la plus répandue en Occident depuis quelques décennies s’apparente de près ou de loin au Hatha Yoga. D’autres formes de yoga sont nées, inspirées de la source mais parfois transformées, souvent simplifiées. Il en est par contre qui sont restées fidèles à la tradition, inchangées depuis leur origine : Parmi elles, on trouve le Ashtanga Yoga.

Créé pour les indiens qui vivaient dans les grottes d’Himalaya, le Ashtanga est un yoga dynamique qui mêle respiration, postures et mouvements au sol. Une alchimie parfaite qui demande un apprentissage patient mais qui apporte un nombre incroyable de bienfaits pour le corps et l’esprit.

Daniela Skarmeta, professeur de Ashtanga Yoga sur Beaune, Nuits-Saint-Georges et Dijon, fait la lumière sur cette pratique ancestrale qui réapprend à respirer, tonifie le corps, apporte une incroyable énergie  et apaise l’esprit. A découvrir absolument !

Infos horaires des cours et lieux:
Page Facebook: Yogâme
Mail: yogame.ashtanga@gmail.com
Tel: 06 86 44 05 00

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail